"COLLABORER pour mieux réussir dans notre usine"

Patis France Puratos

 

COLLABORER (v. i.) : participer à l'élaboration d'une oeuvre commune, contribuer à un résultat. 

Collaborer à un projet implique d'être concerné par son résultat, son aboutissement (autrement, on parle simplement de coopération). Le moteur de la collaboration est donc l'envie de voir réussir le projet en question. En découle de l'engagement, avec la participation aux différentes interactions en lien avec la réalisation du projet. On communique, on échange, on s'entraide, on co-réfléchit, on co-développe, on transmet, on apprend des uns des autres... on tisse des liens nécessaire à la réalisation du projet.

Le CLIENT

+  PatisFrance-Puratos, société d'un groupe mondial agroalimentaire boulangerie-patisserie

+ Site de production de 80 personnes, Vosges

Les participants

+  Tout le personnel du site de production, environ 80 personnes

+  Personnel administratif, encadrement, R&D, magasiniers, personnel de production, maintenance...

+  Personnel opérationnel répartis dans différents ateliers travaillant en 3x8 

+  Ancienneté dans l'entreprise très variable

+  Nadine, directrice du site depuis fin 2015

Le contexte

+  Ces dernières années, investissements important dans les bâtiments et le matériel pour augmenter la productivité et les capacités de production

+  Résultats en constante amélioration

+  Diverses actions allant dans le sens de la collaboration déjà entreprises

Le cadre

+  Premier séminaire à l'extérieur qui réunit tout le site

+  Sur une journée complète

+  L'organisation du séminaire représente un fort investissement en temps, en organisation et en argent dû au fonctionnement en 3x8

le besoin : Fédérer autour du projet de l'usine

Nadine souhaite fédérer tous les collaborateurs autour du projet de l'usine et ses résultats. Plus d'implication, plus d'initiatives pour réussir collectivement. 

Elle souhaite créer les conditions pour que chaque collaborateur s'engage avec plaisir dans le projet de l'usine, soit heureux d'y travailler.

 

"C'est le moment d'investir davantage sur les gens"

 

Elle souhaite que les petites tensions du quotidien au sein et entre les ateliers et les services se relâchent pour laisser plus de place à l'entraide et à la cohésion. 

La solution One to Team

Après un entretien approfondi avec Nadine et une visite de l'usine, nous convenons d'orienter la journée sur un programme ludique, participatif et collaboratif autour du thème :

COLLABORER POUR MIEUX REUSSIR

On cherche d'abord à faire expérimenter la collaboration à travers une expérience ludique. Le challenge de transporter des billes dans une structure géante invite la bonne humeur et le plaisir d'être ensemble. La réussite collective donne tout son sens à la collaboration.

Après l'expérimentation, le groupe passe à l'action avec un world café auquel tous participent pour la première fois. En plusieurs étapes graduelles, les différentes tables sont amenées à réfléchir à des suggestions concrètes pour améliorer la collaboration dans l'usine, entre et au sein de chaque atelier/service. Petit à petit, ça prend forme, ça fume même !

Cet après-midi de réflexion donne la parole à tous les participants qui s'impliquent avec beaucoup d'énergie.

Ce sera à la direction d'initier des changements vers plus de collaboration en tenant compte du fruit de ce travail collectif. Les bases d'une confiance et d'un engagement collectif qui s'installent.

1 mois après...

Nous rencontrons de nouveau Nadine. Toutes les suggestions ont été soigneusement répertoriées et communiquées. Certaines, logistiquement plus faciles, sont déjà en cours d'application. Pour les autres, un comité de pilotage, composé de volontaires, sera créé prochainement pour définir qui, quand, quoi, comment, mettre en place les résultats de cette journée. Quelques uns ont déjà répondu à l'appel de volontaires.

Nadine est consciente de l'enjeu à mettre maintenant en place des actions pour que cette journée ne soit pas "un coup d'épée dans l'eau".

Ce qu'elle retient de l'expérience ?

Sa peur de ne pas les voir participer s'est finalement vite dissipée. Tout le monde a été très content d'avoir l'occasion de se voir sous un autre jour. Et le world-café a été plébiscité, les gens satisfaits d'avoir été écoutés. Le pipeline collaboratif du matin a été un réel input et a permis de créé l'atmosphère constructive de l'après-midi. 

 

"maintenant, tout est à faire, il faut entretenir la flamme !"